03/03/2015

Les français vivent en moyenne dans 91m² .

Les français vivent en moyenne dans 91m² .


C'est une étude très instructive que vient de dévoiler l'Insee. En quatre pages truffées de chiffres, l'organisme dresse un état des lieux des conditions de logements des Français de métropole. Direct Immobilier résume pour vous  son contenu. 

58% des ménages sont propriétaires

Alors qu’en 2007, le gouvernement souhaitait que 70% des ménages soient propriétaires de leur résidence principale, ce taux stagne. S’il était de 56% en 2001, il est passé à 57,2% en 2006 et 57,9% en 2013 sur un total de 28 millions de résidences principales en France métropolitaine. Par ailleurs, 80% des propriétaires occupent une maison.
 

91 m2, la surface moyenne du logement

A peu de chose près, la taille moyenne des logements en France est stable depuis 12 ans. En 2011, elle était de 89,6 m2 et en 2013 atteignait 90,9 m2. Mais «cette stabilité recouvre des tendances différentes dans l’habitat individuel et dans le collectif», note l’Insee. Ainsi, la taille des maisons est passée de 108,1 m2 à 112,2 m2. En revanche, celle des appartements a diminué de 65,2 m2 à 63 m2. Mais relève l’Insee, la multiplication notamment des ruptures conjugales a fait diminuer au fil des années le nombre moyen de personnes par logement de 2,7 à 2,3. Résultat la surface moyenne en m2 par personne atteint 45,1 m2 dans une maison (+3,2 m2 par rapport à 2001) et 32,4 m2 en appartement soit un m2 de plus qu’en 2001. 

2,7 millions de ménages en surpeuplement

8,5% des ménages sont concernés selon l’Insee. Une estimation basse qui ne prend pas en compte «les étudiants, qui occupent plutôt de petits logements mais dont la situation transitoire n’est pas appréhendée de manière fine». Selon l’Insee, le surpeuplement touche même 21% des ménages à Paris contre 9% en moyenne dans les villes de plus de 100.000 habitants. 

Le confort des logements progresse

Les ménages sont de plus en plus satisfaits du confort de leur logement. Alors que 15% estimaient leurs conditions de vie insuffisantes voire très insuffisantes en 1973, 40 ans plus tard, ils ne sont plus que 6%. Ainsi en 2013, moins de 1% des logements, contre 15% en 1984, ne disposait pas d’un des trois éléments de «confort sanitaire de base» : l’eau courante, une douche ou une baignoire et des WC à l’intérieur. N’empêche, 160.000 logements n’ont toujours pas de WC intérieurs et 120.000 sont sans baignoire, ni douche. «Un tout petit nombre de logements également ne disposent pas de l’eau courante», précise l’Insee. Même si le confort progresse, un quart des ménages déclare vouloir changer de logement ou y être contraint notamment pour des raisons familiales ou professionnelles.
 

10% des logements présentent trois défauts ou plus

Humidité, isolation thermique, problème d’évacuation d’eau, installation électrique dégradée… 10% du parc, soit 2,8 millions de logements, en France présentent trois défauts ou plus dont la moitié se trouve dans les villes de plus de 200.000 habitants. Si 60% des logements occupés par leur propriétaire ne présentaient aucun défaut en 2013, ce taux n’était que de 40% pour les locataires.  

Lien Page Facebook